De g. à droite: Enrico Lunghi, Directeur du Mudam, Fadila Laanan, ministre de la Culture et de l'Audiovisuel de la Communauté française de Belgique, Jacques Charlier. © Trash Picture Company

© Trash Picture Company


Jacques Charlier
Sexe d'Artiste N° 02, 1973-2009
© Jacques Charlier

Les « 100 Sexes d’Artistes » de Jacques Charlier censurés

Une conférence de presse à été donnée mardi 19 mai au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles sur la censure du projet de l’artiste belge Jacques Charlier « 100 Sexes d’Artistes » proposé à la 53e Exposition Internationale d’Art de la Biennale de Venise 2009.
Ce projet, produit pour représenter la Communauté française Wallonie-Bruxelles dans la Sérénissime et dont le commissariat a été confié à Enrico Lunghi, le Directeur du Mudam Luxembourg, devait initialement prendre place dans les événements collatéraux « off » de la Biennale.
En présence de Fadila Laanan, ministre de la Culture et de l’Audiovisuel de la Communauté française, qui a exprimé son fort soutien au projet et à l’artiste, d’Enrico Lunghi et de Jacques Charlier, les explications sur la réception du projet à la Biennale ont été données en détails aux journalistes de la presse belge et internationale.
Le projet consistait à afficher des affiches dans la ville représentant une série de dessins (débutée en 1973) selon le mode de la caricature réalisée par Charlier suivant les caractéristiques de cent artistes qui ont marqué le XXe siècle, portraits imaginaires des « organes procréateurs » des artistes permettant une relecture humoristique et satirique de l’histoire de l’art récent. Les noms des artistes ne sont pas mentionnés sur les affiches et il faut donc les deviner. Ainsi les visiteurs de la Biennale auraient pu voir un dessin d’urinoir, une bande de 8,7 cm, une toile d’araignée dans Venise.
A travers des documents, lettres, emails et texto passés entre le Mudam et la Biennale, les raisons du refus du projet ont été présentées, de sa soumission à son rejet. Une première fois par une lettre de refus sans raisons précises émise par le directeur de la Biennale Daniel Birnbaum. Puis par son président Paolo Baratta car selon lui, le projet risquait « d’offenser les artistes concernés ». Massimo Cacciari, le maire de la ville de Venise s’y opposant également, argumentant que ces affiches pourraient « offenser le sens commun de la pudeur ».
Le Mudam a d’autre part contacté les artistes concernés avec un questionnaire pour savoir si le projet les offensait, qui ont répondu en nombre et ne s’opposent pas au projet sauf une exception.
Cela ne s’arrête pas là, faute de pouvoir afficher, ce projet devenu un « off du off » sera quand même présenté au public et les raisons de la censure expliquées sur un vaporetto loué à l’occasion amarré entre les Giardini et l’Arsenale dont le vernissage aura lieu le 4 juin à 17h00.

Adresse du jour : Riva dei Sette Martiri, 30122, Venezia. Ouverture du projet présentée du 3 au 7 juin 2009 de 10h00 à 20h00.

Site de l’artiste et infos pour la presse : www.jacquescharlier-venise2009.be

Le projet « 100 sexes d’artistes » bénéficie du soutien de Wallonie-Bruxelles International (WBI) et des producteurs-délégués : AICA- Association Internationale des Critiques d’Art – Section Luxembourg et Mudam Luxembourg.

Pour plus d’informations sur le soutien de l’AICA, contactez : Didier Damiani, Secrétaire Aica Luxembourg
didier.damiani@aica-Luxembourg.lu